viser

1. viser [ vize ] v. <conjug. : 1>
• 1155; lat. pop. °visare, class. visere, intensif de videre « voir », supin visum
I V. intr.
1(XIIe) Diriger attentivement son regard (et par ext. un objet, une arme) vers le but, la cible à atteindre. Vise bien avant de tirer. « Romain visait, tirait, manquait » (Ramuz). Viser juste, trop haut, trop bas.
2Fig. Visez moins haut, plus haut : ayez des ambitions plus modestes, plus grandes.
II V. tr. ind. (1398) VISER À.
1Diriger un objet, une arme sur. Il a visé au cœur.
2Fig. Avoir en vue (une certaine fin). « C'est le but auquel elle [la nature] vise » (Bossuet). « Bonaparte aimait la puissance et visait à la toute-puissance » (Vigny). « Cette scène qui vise et touche à l'émotion » (Sainte-Beuve).
(Suivi d'un inf.) Le soin « de nos pères ne vise qu'à nous meubler la tête de science » (Montaigne). chercher, 1. tendre (à). « Le comique véritable [...] vise d'abord à provoquer le rire » (Duhamel).
III V. tr. dir.
1(1610) Regarder attentivement (un but, une cible) afin de l'atteindre d'un coup, d'un projectile. « Un Allemand le vise avec un fusil » (Sartre ). Viser qqn au cœur, aux jambes. Viser l'objectif en clignant de l'œil. mirer. Viser le cochonnet avec la boule. 1. pointer. Atteindre l'objectif visé. Bien visé !
2Fig. Avoir en vue, s'efforcer d'atteindre (un résultat). ambitionner, briguer , désirer, rechercher. « Il visait la députation » (Aragon). Viser l'effet. Michel-Ange « ne vise pas la mise en scène » (Malraux).
3(Sujet chose) Regarder, s'appliquer à. Cette remarque vise tout le monde. concerner. Être, se sentir visé : se croire l'objet d'une allusion, d'une critique. Les articles visés dans un arrêt, les articles auxquels on se réfère pour le motiver.
Très fam. Regarder. « Vise la gueule du cuistot » (Dorgelès).
viser 2. viser [ vize ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1668; de visa
Voir, examiner (un acte) et le revêtir d'un visa ou d'une mention qui le rend valable. Faire viser son passeport. Viser et parapher des livres de commerce.

viser verbe intransitif (latin populaire visare, du latin classique videre, voir) Fixer avec attention, concentration son regard sur l'objectif qu'on veut atteindre. ● viser (difficultés) verbe intransitif (latin populaire visare, du latin classique videre, voir) Emploi 1. Viser qqn, qqch v.t. = diriger le coup vers ; chercher à atteindre. Viser le centre de la cible ; viser un sanglier, viser le cœur ; il vise la présidence du groupe. Viser v.i. : il vise juste ; vous avez visé trop bas. 2. Viser à qqch v.t. ind. = porter le coup vers (une partie du corps) ; avoir en vue, poursuivre (tel résultat). Visez au défaut de l'épaule ; il vise à un destin national. Construction Viser à (+ infinitif) : cette mesure vise à mieux protéger les mineurs. Viser à ce que (+ subjonctif) : cette mesure vise à ce que les mineurs soient mieux protégés. ● viser (expressions) verbe intransitif (latin populaire visare, du latin classique videre, voir) Viser haut, avoir des projets ambitieux. ● viser (homonymes) verbe intransitif (latin populaire visare, du latin classique videre, voir) visée nom féminin visa visa nom masculin visas visa nom masculin visât visa nom masculin visions vision nom féminin visons vison nom masculinviser verbe transitif Diriger son tir vers un objet, un but, une personne à atteindre : Viser la quille en clignant de l'œil. Avoir un objectif en vue ; briguer : Viser la place de quelqu'un. Chercher à obtenir quelque chose ; rechercher : Viser des résultats concrets. Concerner quelqu'un, quelque chose, leur être applicable : Cette nouvelle mesure vise les professions libérales. Familier. Regarder quelque chose, quelqu'un qui sollicite l'attention (à l'impératif) : Vise-moi cette toilette ridicule !viser verbe transitif indirect Avoir quelque chose en vue, poursuivre tel résultat : Il vise à se concilier tout le monde. Un style qui vise à la sobriété.viser verbe transitif (de visa) Marquer un document d'un visa qui le rend valable. ● viser (citations) verbe transitif Michel Ney, duc d'Elchingen, prince de la Moskova Sarrelouis 1769-Paris 1815 Soldats, visez au cœur ! Commentaire Par ces paroles, le maréchal Ney commanda lui-même les soldats chargés de l'exécuter, le 7 décembre 1815. ● viser (expressions) verbe transitif Viser un point marqué, diriger la ligne de mire ou la ligne de visée sur l'objectif ou sur un point de pointage auxiliaire. ● viser (homonymes) verbe transitif visée nom féminin visa visa nom masculin visas visa nom masculin visât visa nom masculin visions vision nom féminin visons vison nom masculinviser (synonymes) verbe transitif Avoir un objectif en vue ; briguer
Synonymes :
- désirer
- rêver de
Chercher à obtenir quelque chose ; rechercher
Synonymes :
Concerner quelqu'un, quelque chose, leur être applicable
Synonymes :
- s'appliquer à
- se rapporter à
Familier. Regarder quelque chose, quelqu'un qui sollicite l'attention (à l'impératif)
Synonymes :
viser (homonymes) verbe transitif indirect visée nom féminin visa visa nom masculin visas visa nom masculin visât visa nom masculin visions vision nom féminin visons vison nom masculinviser (synonymes) verbe transitif indirect Avoir quelque chose en vue, poursuivre tel résultat
Synonymes :
viser (homonymes) verbe transitif (de visa) visée nom féminin visa visa nom masculin visas visa nom masculin visât visa nom masculin visions vision nom féminin visons vison nom masculin

viser
v. tr. Examiner (un acte) et le revêtir d'une formule, d'un cachet, etc., qui le rend valide.
————————
viser
v.
rI./r v. tr. dir.
d1./d Regarder attentivement (le but, la cible) que l'on cherche à atteindre au moyen d'une arme, d'un projectile, etc. Chasseur qui vise un lièvre.
d2./d Fig. Chercher à atteindre. Qui visiez-vous par cette allusion?
(Sujet n. de chose.) Ce reproche nous vise, nous concerne directement, nous est adressé.
|| Avoir des vues sur; ambitionner, briguer. Viser un poste important.
rII./r v. tr. indir. Viser à.
d1./d Pointer une arme, un objet vers. Il a visé au coeur.
d2./d Chercher à atteindre, avoir en vue (une certaine fin). Cette équipe vise à sa qualification pour la finale.
|| Viser à (+ inf.) Une information qui vise à rassurer une population.
rIII/r v. intr. Tirer sans viser.
|| Fig. Viser trop haut, trop bas: avoir des ambitions trop grandes, trop modestes.

I.
⇒VISER1, verbe trans.
A. — Empl. trans.
1. a) [Le compl. d'obj. désigne un but, une cible] Diriger son regard avec attention sur quelqu'un, quelque chose pour chercher à l'atteindre, notamment en lançant un projectile, en assénant un coup ou pour l'ajuster en pointant une arme ou un appareil optique. Viser un but, une cible, une direction, une mire, un objectif; viser son adversaire; viser le front, la tête de qqn; viser avec un fusil, une épée; viser une étoile avec l'oculaire, la lunette. Il faut les voir (...) lever la boule à la hauteur des yeux, comme pour viser les quilles, puis la lancer brusquement (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 82). V. alidade ex. 6.
Viser à (tel endroit). Viser une personne, un animal à la tête, au cœur, aux jambes. L'homme, une espèce de maure, Saisit un pistolet qu'il étreignait encore, Et vise au front mon père en criant: « Caramba! » (HUGO, Légende, t. 2, 1859, p. 726).
♦ [Avec ell. du compl. d'obj.] Quand un lièvre vous part dans la culotte, il faut attendre pour le tirer et viser aux oreilles (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 66).
ARM. Viser un point marqué. Diriger la ligne de mire d'une arme sur l'objectif ou sur un point de pointage auxiliaire. (Dict. XXe s.).
Proverbe, vx. Ce n'est pas mal visé pour un borgne. Il a mieux réussi qu'on ne le croyait dans son entreprise (d'apr. Ac. 1798-1878). P. iron. Voilà bien visé pour un borgne. Il a échoué (d'apr. Ac. 1798-1878).
P. ell., au part. passé. Bien/mal visé! La cible est/n'est pas atteinte. Un obus passait, d'un sifflement pressé. Un morceau de champ sauta.Mal visé, dit Gaspard, trop à gauche! (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 61).
Part. passé en empl. adj. Point visé; cible visée. La proie visée, manquée du premier bond, disparue à jamais (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 95). L'aviateur visé, pour échapper aux projectiles, modifie sa ligne de vol (RUYER, Cybern., 1954, p. 76).
Empl. pronom. réciproque. Ils se sont regardés dans une autre intention que celle de se viser l'un l'autre pour se tuer plus sûrement (A. DE BROGLIE, Diplom. et dr. nouv., 1868, p. 62).
Empl. trans. indir. Viser sur qqc. V. alidade ex. 4.
b) [Sans compl.] Diriger et fixer son regard, un objet, une arme vers l'objectif à atteindre. Synon. pointer3. Viser bien, (trop, plus) haut, juste, loin, longtemps; viser avant de tirer. Il déchargea sa carabine devant lui, sans viser, puis il rechargea, tira de nouveau (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p. 216). Il mettait en joue, et visait longuement, l'œil à demi fermé, et paf! l'ennemi atteint par la balle, tombait (RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 24).
c) En partic. Regarder, fixer intensément, examiner quelqu'un, quelque chose. — Il ne vous reconnaît pas, souffle sa fille. Le regard très net de Janet vise Marguerite:Elle est folle, celle-là (GIONO, Colline, 1929, p. 82). Il regarde encore mon pognon... Et une fois par transparence... Il vise les biffetons un par un (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 513).
Pop., fam., gén. à l'impér. Voir, remarquer quelqu'un, quelque chose d'intéressant, de curieux. Vise-moi cette bagnole! Vise la bonne femme ! Vise-moi s'il est bien loqué! (SARTRE, Mains sales, 1948, 3e tabl., 2, p. 80). V. bath ex. 3.
2. Au fig.
a) [Le suj. désigne un animé]
) Avoir en vue, faire allusion à. Quand je dis: capitalisme, je vise très exactement ceci: une certaine répartition des richesses du globe, et un certain mode de leur mise en valeur (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 154).
) Chercher à atteindre, à obtenir par son action. Synon. ambitionner, briguer, convoiter, guigner (fam.), poursuivre, rechercher. Viser une place, un poste, la succession de qqn; viser un effet, l'intérêt public, les honneurs, un résultat. Un banquier vise deux cents millions, et, quand il y touche, il trouve que ce n'est pas beaucoup (ALAIN, Propos, 1931, p. 1034).
— [P. méton. du suj.] Cette culture qui vise le développement physique, intellectuel et moral (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 296).
Part. passé en empl. adj. L'offensive (...) pour assurer les résultats visés: dégagement de la voie ferrée Paris-Avricourt et base de départ satisfaisante pour des opérations ultérieures (FOCH, Mém., t. 2, 1929, p. 207).
— [Sans compl.] Viser haut. Avoir des visées, de l'ambition. Vous me faites trop d'honneur: je n'oserai jamais viser aussi haut. Il faut pour cela plus de lumières et d'études que je n'en ai (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 300). Pour atteindre même ces buts si médiocres, il faut viser ailleurs, viser plus haut (BARRÈS, Cahiers, t. 13, 1920, p. 10).
b) [Le suj. désigne un inanimé] S'appliquer à quelqu'un, quelque chose, concerner, intéresser. Être visé par un article, un décret, une loi. Dans les communes qui ne sont pas visées par l'arrêté préfectoral, les règlements locaux restent en vigueur (BARADAT, Organ. préfect., 1907, p. 331). Le mot de labyrinthe quand je l'applique à Gide vise le fait qu'avec lui (...) le principe de contradiction n'a pas cours (DU BOS, Journal, 1927, p. 303).
Part. passé en empl. adj. Établissement, organisme visé; catégorie visée. Les jeunes gens visés au présent article sont admis, après concours, dans un peloton d'élèves officiers de réserve (J.O., Loi rel. recrut. arm., 1928, p. 3815). Les médicaments spécialisés, visés à l'article L.601 du code de la santé publique, ne peuvent (...) donner lieu à remboursement (Réforme Sécur. Soc., 1968, p. 45).
c) En partic. Viser qqn. S'adresser à quelqu'un, concerner quelqu'un avec une intention hostile, une attaque, une critique. Ce mot qui visait l'assistance l'atteignit et la blessa (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 106). Vous trouvez que j'ai tort de fréquenter ces gens-là? — Non pas tous, peut-être; mais certains d'entre eux, assurément. Olivier prit pour singulier ce pluriel. Il crut qu'Édouard visait particulièrement Passavant (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1172).
Au passif. Être, se croire, se sentir visé. Être, se croire, se sentir l'objet d'une mesure particulière, souvent hostile, d'une critique. Il a appris de la police que je suis visé; il me conseille de ne pas bouger d'ici, sauf pour filer avant deux jours (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 323). Je voulais te prévenir que la mère Belhomme est visée, on l'a à l'œil et ça serait con que tu aies des emmerdements à cause de cette peau (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 288).
B. — Empl. trans. indir., au fig. Viser à + subst. déterminé ou inf.
1. [Le suj. désigne une pers.]
a) Avoir en vue de, chercher à atteindre, à obtenir. Synon. rechercher. Viser à l'effet, à la grandeur, à la réussite, à une situation; viser à atteindre, à donner, à établir (qqc.), à intéresser (qqn), à plaire, à se singulariser. Il visait au repos, à la paresse carrée, à la grasse sérénité du boutiquier retiré qui s'arrondit et se reproduit (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 8). Les dirigeants de Londres (...) visaient à atteindre des buts spécifiquement britanniques (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 54).
b) Vieilli. Ressembler à, se rapprocher de. Les femmes sont potelées, plus jolies que belles, et visant un peu à l'obésité (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 151).
2. [Le suj. désigne un inanimé] Avoir pour effet, pour fin de. Synon. tendre à. Ton qui vise à l'insolence. À quoi vise cet acte peu commun? À quoi rime l'acte second de le noter? (VALÉRY, Variété II, 1929, p. 99). À l'heure qu'il est, toute littérature qui vise à donner aux hommes autre chose que du pain, on l'exploite pour démontrer qu'ils peuvent très bien se passer de pain (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 408).
REM. Visé (au), loc. adj. ou adv. [Corresp. à supra A 1] En ajustant son tir avec une arme à feu. Anton. au jugé. Tirer au visé. Si nous avons le duel au pistolet, à vingt pas et au visé, un des deux doit y rester (GONCOURT, Journal, 1888, p. 841).
Prononc. et Orth.:[vize], (il) vise [vi:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Verbe intrans. 1. 1160-74 « diriger son regard vers un but pour y lancer quelque chose » (WACE, Rou, éd. A. J. Holden, III, 2037); 2. a) 1690 voilà bien visé pour un borgne (FUR.); 1718 ce n'était pas mal visé pour un borgne (Ac.); b) 1851 viser haut (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 4, p. 229). B. Verbe trans. indir. 1. 1360-70 viser à qqc. « tendre à » (BAUDOUIN DE SEBOURC, éd. L. N. Boca, t. 1, p. 221, 651); 2. 1590 (avec pour suj. un nom de chose) viser à + subst. (MONTAIGNE, Essais, I, 20, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 81); 3. 1689 viser à « ressembler à, se rapprocher de » (Mme DE SÉVIGNÉ, Corresp., éd. R. Duchêne, t. 3, p. 602). C. Verbe trans. 1. XIIIe s. « remarquer, voir » (CHRÉTIEN DE TROYES, Erec et Enide, éd. W. Foerster, 6722, var. ms. B, p. 240); 1901 « mater, distinguer » (BRUANT, s.v. distinguer); 2. 1608 fig. « avoir en vue, rechercher » (J. DU SIN, Rhét. d'Arist., f° 36 v° ds GDF. Compl.); 3. 1607 « regarder l'endroit où l'on veut lancer quelque chose » (H. D'URFÉ, Astrée, t. 1, p. 211); 4. 1837 « assigner un but, un objectif à son action » (BALZAC, Employés, p. 249); 5. 1892 (avec pour suj. un nom de chose) « concerner, s'appliquer à » (FRANCE, Vie littér., p. 172); 6. 1908 être visé « être concerné par une attaque, une critique » (ID., Île ping., p. 234); 1954 se sentir visé (BUTOR, Passage Milan, p. 66). D'un lat. pop. visare, lat. visere, intensif de videre « voir ». Fréq. abs. littér.:1 419 (visé: 195). Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 701, b) 1 103; XXe s.: a) 1 349, b) 4032. Bbg. CHAUTARD Vie étrange Argot 1931, p. 304. — VALOGNES (J.). Les Verbes du désir en fr.: essai de structuration, Thèse, Strasbourg, 1977, pp. 131-134.
II.
⇒VISER2, verbe trans.
A. — Examiner un document pour y apposer un visa, le valider. Viser des livres de commerce. Visons donc ce passeport, je vais leur faire mon paraphe. (...) il prit une griffe, imprima le visa en encre bleue sur le passeport (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 184). Les actes faits en exécution du présent article sont visés pour timbre et enregistrés gratis (J.O., Loi rel. recrut. arm., 1928, p. 3814). V. ambassade ex. 13.
Faire viser (qqc.). Faire apposer un visa sur (quelque chose). Faire viser un livret militaire par la gendarmerie. C'est un Belge, affirma le secrétaire. Je m'en souviens parce qu'il est venu faire viser deux ou trois fois sa carte d'étranger (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p. 64).
B. — DR. Viser un article du code. ,,Le citer par référence`` (Ac. 1878, 1935).
Prononc. et Orth. V. viser1. Étymol. et Hist. 1668 (COLBERT, Mém. au roi sur les finances ds BRUNOT t. 4, 1, p. 513). Dér. de visa; dés. -er.

1. viser [vize] v.
ÉTYM. 1155, au sens II, 1; du lat. pop. visare, lat. class. visere, intensif de videre « voir », supin visum.
———
I V. tr.
1 (1610). Regarder attentivement (un but, une cible), afin d'atteindre par un coup, par un projectile. || Viser une cible. || Viser qqn avec un fusil (→ 1. Lever, cit. 8). Coucher (en joue). || Viser l'objectif en ajustant, en dirigeant son arme. Mirer, pointer (→ 3. Pan, cit. 1). || Viser le centre d'une cible, viser un point.Viser qqn au cœur, aux jambes : viser le cœur, les jambes (de qqn). || « L'homme (…) vise au front mon père en criant “Caramba” » (→ Étreindre, cit. 2).Viser le cochonnet avec la boule. Pointer (infra cit. 5).
2 (1876). Fig. Avoir en vue, s'efforcer d'atteindre (un résultat). Ambitionner, chercher, désirer, guigner (fam.), poursuivre, rechercher. || Il a su, par sa persévérance (cit. 3), atteindre le but qu'il a laborieusement visé. || Viser une place, un poste (→ Avoir des vues sur). || Il visait la députation (→ Législature, cit.), le portefeuille (cit. 3) des Affaires étrangères.Viser la fortune, les honneurs.(Abstrait). || Viser l'effet. || Michel-Ange ne vise pas la mise en scène (→ Sublimer, cit. 2). || Son style vise la clarté plus que la profondeur (→ Atticisme, cit. 4).
1 (…) l'art vise toujours l'individuel.
H. Bergson, le Rire, III, I.
2 Cette opération eût pu viser un but auquel, à la vérité, il paraissait singulièrement audacieux de prétendre.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Talleyrand, XXVIII.
3 (Sujet n. de chose). Regarder, s'appliquer à. || Cette remarque vise tout le monde. Concerner, intéresser. || L'insémination (cit.) artificielle ne vise que certaines femmes. || Le titre de patron (1. Patron, cit. 11) vise plus spécialement les rapports avec les salariés.Par ext. Se référer à. || Taxe de luxe (cit. 15) visant certains articles.
4 (XXe). Fam. Regarder. Mater (vieilli). || Vise la gueule du cuistot (→ Marrer, cit.), la belle paire de pompes (cit. 5; → Richelieu, cit. 1). || Vise un peu cette bagnole !
———
II V. tr. ind. (1398). || Viser à.
1 Diriger un objet, une arme sur (qqch.). || Il a visé au cœur, à l'épaule.
2 (XIVe). Avoir en vue (une fin, un résultat), tendre à. || « C'est le but auquel elle (la nature) vise » (Bossuet, in Littré). || Il faudrait viser à l'égalité (cit. 12) des chances. || Scène qui vise et touche à l'émotion (→ Fatuité, cit. 3). || Viser à l'effet, au naturel (→ Hors-d'œuvre, cit. 2).
3 Bonaparte aimait la puissance et visait à la toute-puissance (…)
A. de Vigny, Journal d'un poète, 1833.
(Suivi d'un inf.). || Le soin de nos pères ne vise qu'à nous meubler (cit. 2) la tête de science. Chercher, tendre (à). → Entremetteur, cit. 1. || Son ambition visait à être l'Égérie (cit. 2). || L'humour (cit. 7) vise d'abord à provoquer le rire.
4 (…) il vise moins à les rendre savants qu'à les rendre sages (…)
La Bruyère, Discours sur Théophraste.
5 S'il (Guizot) écrit, il ne se soucie pas d'une perfection chimérique; il vise à bien dire ce qu'il veut, comme il le veut (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 4 févr. 1850.
6 (…) il aura, en fait, visé exclusivement au résultat qu'il aura finalement obtenu.
Louis Madelin, Talleyrand, XXX.
———
III V. intr.
1 (XIIe). Diriger attentivement son regard (et, par ext., un objet, une arme) vers le but, la cible à atteindre. || Vise bien avant de tirer (→ Pomme, cit. 5). Ajuster. || Il visait, tirait, manquait (→ Secousse, cit. 3). || Viser d'un œil en fermant l'autre. Bornoyer. || Viser droit. || Viser juste, trop haut, trop bas.
7 Pour viser, il suffit d'une imperceptible rectification de l'arme, un redressement du canon dont la gueule noire sournoise (…) devient tout à coup forte, assurée d'exprimer une vérité éternelle, évidente; il suffit de quelques millimètres dans l'inclinaison nouvelle.
Jean Genet, Pompes funèbres, p. 69.
2 (Mil. XIXe). || Viser haut (bas) : avoir des ambitions très grandes (modestes). || Visez moins haut, visez plus bas et vous réussirez. || En cela nous visons plus loin que le but qu'il nous est donné d'atteindre (→ Pourquoi, cit. 27). || Bien visé ! — ☑ Prov. (Vx). Ce n'est pas mal visé pour un borgne : le résultat est meilleur qu'on ne s'y attendait.
8 Elle recommande constamment à son fils de viser haut en toute chose, et en même temps de s'attacher à la réalité et non à l'apparence (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 9 juin 1851.
——————
visé, ée p. p. et adj.
1 Se dit de l'objectif que l'on se propose d'atteindre avec une arme. || Atteindre le point visé (→ par ext., 1. Geste, cit. 6).
2 (Personnes). Fig. Concerné. || Se croire visé : se croire l'objet d'une critique, d'une attaque. || Rousseau se crut visé (→ Persécution, cit. 6). || Dès qu'on dit quelque chose, elle se sent toujours visée.
(Choses). Dr. || Les articles du Code visés dans un arrêt, un jugement, ceux auxquels on se réfère.
DÉR. Visée, viseur.
COMP. Aviser.
HOM. Visée, 2. viser.
————————
2. viser [vize] v. tr.
ÉTYM. 1668; de visa.
Voir, examiner un acte et le revêtir d'un visa ou d'une mention qui le rend valable. || Faire viser son passeport (cit. 3); Visa (cit. 1). || Faire viser sa carte de séjour. || Viser et parapher des livres de commerce.
COMP. V. Superviser.
HOM. Visée, 1. viser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • višer — vìšer m DEFINICIJA reg. zast. sprava za otklanjanje kiše ili snijega sa stakla na vozilima, radi automatski; brisač ETIMOLOGIJA njem. Wischer …   Hrvatski jezični portal

  • viser — bien droict, ou frapper dedans le blanc, Collimare. Qui ne vise point à l advenir, Improuidus. Avoir les mains et les yeux visans au blanc, Collimare manum et oþculos …   Thresor de la langue françoyse

  • viser — (vi zé) v. a. 1°   Regarder un but pour y adresser un coup, un projectile. Viser un animal à la tête. Il lève son pistolet et vise son adversaire. 2°   Prendre connaissance d un acte, d une pièce, etc. et y mettre son visa, son vu. Viser une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VISER — v. n. Mirer, regarder un but pour y adresser un coup de pierre, d arme à feu, une flèche, etc. Il visait à ce but là. Il ne vise nulle part. S il a blessé un tel, c est par hasard ; il n y visait point.   Il s emploie aussi activement. Viser un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VISER — v. tr. Mirer, diriger attentivement son regard vers un but pour y lancer quelque chose. Viser un homme au coeur. Viser un animal à la tête. VISER s’emploie au figuré comme verbe intransitif et signifie Avoir en vue une certaine fin, un certain… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • VISER — v. a. Voir, examiner une expédition, ou prendre connaissance d un acte, d une pièce, etc., et mettre dessus, Vu, Visa, ou quelque mot semblable. Le garde des sceaux n a pas encore visé ces lettres de grâce. Le ministre n a pas encore visé l… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • viser — I. Viser. v. n. Mirer, regarder un but pour y addresser un coup de pierre, de trait, d arme à feu, &c. Il visoit à ce but là. il ne vise nulle part. si j ay bien adressé, c est par hazard, je n y visois pas. On dit prov. & bass. Voilà bien visé… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • viser — vi|ser sb., en, e, ne (urviser), i sms. viser , fx viseraflæsning …   Dansk ordbog

  • visér — vi|sér sb., et, er, erne (jf …   Dansk ordbog

  • viser — v.t. Regarder : Vise un peu la nénette …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.